Concours – Bibliothèque Marieville

Le consortium a été sélectionné à faire parti des quatre finalistes du concours d’architecture lancé par la ville de Marieville pour la construction d’une nouvelle bibliothèque et centre communautaire. Le projet proposé se voulait à l’image d’un milieu de vie typiquement Montérégien, rassembleur et accueillant, ancré dans la nature et la culture de ses habitants. 

Le bâtiment se présente comme un trait d’union s’allongeant dans le parc Édouard-Crevier scindé en deux ailes. Le parti-pris architectural : unir les fonctions et les usages d’une bibliothèque et d’un centre communautaire sous le prisme d’un parcours de découvertes à travers une variété d’espaces tels que les escaliers gradins, média-lab, des salles polyvalentes et des cuisines. 

Le projet célèbre le rapport sensible au site. En créant de généreuses lucarnes orientées vers les arbres, les ouvertures permettent d’apprécier le passage des saisons tout en favorisant une lumière naturelle indirecte. Ses formes inattendues invitent à la déambulation, la découverte et même l’ascension vers les différents tiers-lieux, espaces de lecture et d’apprentissage. L’apogée de cette ascension culmine sur le belvédère, tiers-lieu phare du projet, qui offre aux citoyens un panorama sur 360 degrés. Il représente le point culminant de la découverte.

L’édifice devient un troisième lieu pour se bâtir, pour être authentique, pour être bien. Un endroit pour se rassembler et découvrir l’autre sur un pied d’égalité. Un lieu pour prendre soin de soi et se surprendre.

Inspirée des lieux qui l'entoure, la matérialité du bâtiment s'avère en harmonie avec les valeurs qui émanent de l'ensemble du projet. La base, principalement composée de panneaux de verre, permet d’établir des relations visuelles fortes entre l’intérieur et le parc à l’échelle du piéton. L’étage est composé d’un revêtement d’argile, reprenant la matérialité des bâtiments historiques de la ville en leur redonnant un caractère à la fois actuel et familier. Les toitures sont recouvertes d’un parement de métal de couleur ocre qui s’agence avec la couleur du revêtement mural, afin de créer une architecture expressive qui puise son inspiration dans le paysage des collines Montérégiennes.